Pourquoi réduire sa consommation de sucre ?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je voulais vous parler de mon expérience sur ma réduction, d’abord modéré puis minime du sucre, sauf quelques exceptions de temps en temps en période de fêtes ou week-end, 1 à 2 fois par semaine. Je me suis mise à arrêter les aliments sucrés déjà par rapport à ma perte de poids que je n’arrivais pas à avoir suite à ma grossesse.  Je me suis donc mise au sport, j’ai commencé à manger correctement et sainement, mais malgré cela, je n’ai pas eu l’effet escompté. Je me suis donc renseignée, j’ai lu des bouquins et j’ai finalement trouvé ma source du problème…

Ce fameux sucre, mais le mauvais sucre.

Sauf que le sucre, faut pas rêver, il nous en faut, quand même, c’est vital pour assurer un bon fonctionnement de notre corps. En mangeant équilibré, mais, sans sucre ou à très, très petites doses, vous verrez que vous n’aurez pas de carences.

Donc, je vais d’abord vous mettre la définition du sucre puis les apports négatifs et positifs.

Définition du Sucre :

Substance alimentaire de saveur douce et agréable, généralement cristallisée, que l’on extrait de certaines plantes (notamment canne à sucre et betterave).

Le sucre est indispensable à l’organisme, car il lui apporte de l’énergie nécessaire à son bon fonctionnement (cerveau, muscles…). Il est présent dans l’alimentation sous deux formes : les sucres « lents », appelés glucides complexes, apportés par les féculents (pain, pâtes, pommes de terre…) qui fournissent progressivement de l’énergie à l’organisme, et les sucres « rapides » apportés par les sucreries, gâteaux… qui sont immédiatement utilisables par le corps.

La famille élargie du sucre :

L’industrie alimentaire utilise toute une panoplie de mots pour indiquer la présence de sucre. Sur les emballages, on retrouve aussi les termes suivants : fructose, glucose, maltose, dextrose, galactose, sucrose, lactose, sirop, sirop de maïs, sucre de canne, sucre de betterave, miel, mélasse, cassonade, etc.

Rappel! Les formes de sucres :

  • Sucre complet: sucre non raffiné, totalement pourvu de sa mélasse, cristallisé puis déshydraté;

  • Sucre blanc: doit contenir plus de 99,8 % de saccharose cristallisé, c’est celui qu’on appelle couramment sucre cristal (ou cristallisé) ou sucre semoule, selon la taille des cristaux;

  • Sucre mi-blanc: doit contenir plus de 99,6 % de saccharose;

  • Cassonade: sucre cristallisé issu du jus de canne contenant environ 95 % de saccharose ainsi que des composés naturels qui lui donnent sa couleur et ses notes aromatiques : rhum, vanille, cannelle;

  • Sucre glace: sucre en poudre ou sucre impalpable : cristaux de sucre blanc moulus en une poudre très fine (impalpable);

  • Sucre en morceaux: cubes, ou parallélépipèdes rectangles de sucre obtenus par moulage sous pression de cristaux de sucre réhumidifiés avec de la vapeur d’eau ; à dissoudre dans un liquide chaud;

  • Sucre candi: sucre obtenu par cristallisation lente d’un sirop, ce qui forme de gros cristaux; son nom lui vient de l’arabe qandi (« sucre »)11;

  • Sucre roux: c’est soit du sucre brut issu de la canne, soit du sucre de betterave ayant subi au moins deux cycles de cuisson (vergeoise), soit du sucre blanc coloré avec du caramel;

  • Sucre blond: sucre issu de l’agriculture biologique, c’est un sucre non raffiné dont on a enlevé une partie de la mélasse, puis cristallisé et séché.

  • Vergeoise ou Cassonade en Belgique : sucre moelleux provenant d’un sirop de betterave recuit;

  • Sucre perlé: état précis du sucre de betterave aggloméré résistant à la chaleur qui est utilisé pour les chouquettes en France et dans les pâtisseries de la région liégeoise et verviétoise, par exemple, dans les recettes de gaufre de Liège, craquelin, et gâteau de Verviers;

  • Sucre gélifiant: sucre cristallisé additionné d’un gélifiant et d’acide citrique; il est utilisé pour la fabrication des confitures;

  • Sucre inverti: (sucre liquide inverti ou sirop de sucre inverti) solution aqueuse de saccharose partiellement invertie par hydrolyse (décomposé par l’eau, le saccharose se transforme en glucose et en fructose).

Les effets positifs du sucre :

  • Aide à alimenter votre cerveau et vos muscles

  • En période d’activité physique, les glucides jouent un rôle fondamental dans l’approvisionnement du corps en énergie.

Les effets négatifs du sucre :

  • Diabète type I, II, III

  • Forte augmentation de sa glycémie

  • Caries dentaires

  • Peut faire progresser un cancer déjà existant 

  • Cellulite

  • Obésité

  • Surpoids

  • Maladies cardiovasculaires

  • Hypertension

Les aliments qui ont une grosse quantité de sucres : 

Les boissons : jus des fruits, sodas, les bonbons et les sucreries. Les barres chocolatées et céréalières, les biscuits secs et gâteaux, les glaces, les sauces : ketchup, sauce barbecue. Le chocolat, les desserts lactés (crèmes dessert…). Le miel, les confitures, les pâtes à tartiner…

Pour conclure:

Vous l’aurez donc compris le sucre, il faut en prendre un peu et en laisser beaucoup, n’oubliez pas de faire du sport, mangez équilibré surtout.

Au début, ce n’est jamais facile, mais si c’est pour votre santé, ça en vaut le coup n’est-ce pas? N’hésitez pas à consulter un nutritionniste ou une diététicienne pour cela.

À Bientôt!

Publicités

2 réflexions sur “Pourquoi réduire sa consommation de sucre ?

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s