L’amie prodigieuse, III : Celle qui fuit et celle qui reste

Résumé

 

 

L'amie prodigieuse, tome 3 : Celle qui fuit et celle qui reste par Ferrante

Après L’amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d’histoire italienne et d’amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila. Pour Elena, comme pour l’Italie, une période de grands bouleversements s’ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s’annoncent, les mouvements féministes et protestataires s’organisent, et Elena, diplômée de l’Ecole normale de Pise et entourée d’universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d’amour et de haine, telles deux soeurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix. Celle qui fuit et celle qui reste n’a rien à envier à ses deux prédécesseurs. A la dimension historique et intime s’ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l’Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

 

Avis

 

 

Les deux adolescentes, qui sont maintenant de jeunes femmes, qui essaient de faire de leurs destins malgré la difficulté que la vie leur fait subir.

Elena et Lila, qui ont atteint la trentaine, deviennent épouse et maman.

L’amitié parfois aussi ne tient que sur un fil, ce lien qu’elles avaient commencé à tisser. Malgré cela, elles vont tenir bon, car en temps de guerre civile c’est déjà assez dur.

L’auteur fait grandir et changer les personnages, avec leurs caractères qui évoluent. L’une comme l’autre prend un tournant différent. À croire que les rôles sont inversés?

Elena, reste au centre de la narration. Le récit reste toujours aussi intense et intéressant.

Italie des années ’70, de grosses violences des brigades rouges contre le parti communiste, des actions violentes telles que les attentats et assassinats.

Cela est dur à vivre pour leurs amitiés, et pour leurs amis en communs…

L’auteure sait à la perfection nous utiliser les rebondissements et le suspense tels que ceux des meilleurs thrillers afin de nous tenir en haleine!

C’est un très bon tome 3!

 

 

Infos

 

  • Broché: 480 pages
  • Editeur : Gallimard (3 janvier 2017)
  • Collection : Du monde entier
  • Langue : Français

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s